first_imgLes nappes phréatiques ont fait le plein d’eau cette année en FranceComme l’a indiqué lundi le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), cette année, les pluies importantes qui ont arrosé la France ont permis de recharger les nappes phréatiques. Elles sont aujourd’hui 90% à afficher un taux de remplissage normal ou supérieur à la normale.Habituellement, les nappes phréatiques de l’Hexagone commencent à se vider au printemps sous l’effet de la croissance des végétaux qui pompent de l’eau et de la chaleur qui favorise son évaporation. Mais cette année c’est loin d’être le cas, comme l’a annoncé dans son bulletin mensuel le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).À lire aussi”Choc Climatique” : les propositions du Sénat pour que la France agisse En effet, “la période de bascule vers une baisse des niveaux n’a toujours pas été observée”, a souligné le Bureau de recherches cité par l’AFP. “Les recharges hivernales et de printemps qui ont été très intenses cette année maintiennent une grande proportion de points encore orientés à la hausse même si, semble-t-il, de premiers signes de stabilisation des niveaux, voire de baisse sont perceptibles”. Et, fait exceptionnel à cette période de l’année, “les précipitations du mois de mai ont encore favorisé la recharge des nappes sur la plus grande partie du territoire”. Ainsi, 40% des nappes phréatique voyaient encore leur niveau augmenter fin mai, 28% présentaient un niveau stable et 32% d’entre elles baissaient. Mieux encore : dans son bulletin, le BRGM indique que le bilan global est “très favorable pour envisager de manière sereine” l’avenir proche puisque 89% des réservoirs affichent un niveau normal ou supérieur à la normale.Le 19 juin 2013 à 20:08 • Maxime Lambertlast_img